Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SOMOU INFOS

« Avoir l'information, avoir le pouvoir»

Foot : 19ème anniversaire du décès sur le terrain de Marc Vivien Foe 

26 juin 2003 - 26 juin 2022, cela fait 19ans qu'est décédé l'international camerounais Marc Vivien Foé sur la pelouse, lors d'un match comptant pour les demi-finales. 

 

 À 19h36 au Stade de Gerland à Lyon, Marc Vivien Foe (du Cameroun) s'effondre lors de la demi-finale de la coupe des confédérations, à la 72ème minute du match contre la Colombie. Et à 20h30, le médecin de la FIFA, Alfred Müller, officialise son décès.

 

Tout se passe très vite. Jairo Patino appelle à l'aide et pendant un bref instant, personne n'y prête attention. Lui seul a vu ce qui s'était passé au centre du terrain, loin de l'action de jeu, alors qu'on approche du dernier quart d'heure de ce match Colombie-Cameroun. Marc-Vivien Foé, son adversaire si coriace jusqu'alors, vient de s'écrouler sur la pelouse. Sans contact, sans personne autour de lui. Jairo Patino accourt, parvient quand même à prévenir l'arbitre, qui arrête le jeu et laisse entrer les soigneurs.

 

Celui de la sélection colombienne, Hector Fabio Cruz, est le plus rapide à arriver pour porter secours au joueur. "Il était inconscient, mais il respirait. Il a repris connaissance avant de la perdre à nouveau". Après de longues minutes, les pompiers l'évacuent vers la zone médicale du stade. La dernière image de Foé est terrible: spectateurs et téléspectateurs assistent à sa sortie, allongé sur une civière rouge, le bras gauche tombant, les yeux révulsés, tandis que le jeu reprend.

 

À l'abri des regards, un massage cardiaque est prodigué, bien tard, vain. Et à 20h30, le médecin de la FIFA, Alfred Müller, officialise la nouvelle : Marc-Vivien Foe est mort. Avant et après Marc Vivien Foe, de nombreux joueurs africains ont rendu l'âme en disputant des match. Voici quelques-uns parmi ceux-ci.

 

10- Hocine Benmiloudi (Algérie) : mort le 5 novembre 1981

 

C’est le premier footballeur africain décédé en pleine rencontre. L’attaquant international algérien a rendu l’âme à l’âge de 26 ans. Il meurt, lors d'un match de première division contre l'USM Aïn Beïda, des suites d'un empoisonnement de la nourriture qu'il a mangée auparavant.

 

 9 – Samuel Okwaraji (Nigéria) : mort le 12 aout 1989 

Samuel Okwaraji, le milieu des Supers Eagles est tombé les armes à la main à Lagos le 12 aout 1989. Il est décédé au cours d’un match entre le Nigéria et l'Angola comptant pour les qualifications de la coupe du monde 1990 (zone Afrique). Une autopsie révèlera plus tard qu'une très grande pression sanguine est à l'origine du décès à 25 ans.

 

 8 – Hédi Berrekhissa (Tunisie) : mort le 4 janvier 1997Hédi Berrekhissa alias Balha est décédé des suites d’une crise cardiaque à Tunis. Le drame survient en plein match amical qui opposait l’Esperance Sportive de Tunis à l’Olympique Lyonnais au stade Cheldy-Zouiten, le 4 janvier 1997. Aujourd’hui encore l’âme de Balha plane encore sur le côté gauche de la défense de l’Espérance Sportive de Tunis.

 

 7 – Marc Vivien Foé (Cameroun) : mort le 26 juin 2003

C’est l’une des morts de footballeurs qui le plus touché le monde entier. Encore aujourd’hui, le décès de Marc Vivien Foé hante le cœur des Lions Indomptables du Cameroun. Il s'écroule durant le match Cameroun vs Colombie comptant pour la demi-finale de la Coupe des Confédérations 2003, au stade Gerland de Lyon, en France. Une autopsie révèle que Foé a succombé à une cardiomyopathie hypertrophique.

 

 6 – Guy Tchingoma (Gabon) : mort le 9 février 2008

Son décès avait fait beaucoup de bruit dans tout le Gabon. Guy Tchingoma est mort peu de temps après un match de championnat contre l'Union Sportive O'Mbila. Pendant le match, il est entré en collision avec un adversaire. Il a réussi à finir le jeu, mais s'est effondré après et les médecins ont été incapables de le ranimer. Le milieu du FC 105 de Libreville est mort à l’âge 22 ans.

 

5 – Endurance Idahor (Nigeria) : mort le 6 mars 2010

Il s'effondre lors du match de son club soudanais Al Merreikh contre Alamal Atbara. Il meurt d'une crise cardiaque dans l'ambulance, lors de son transfert à l’hôpital. Endurance Idahor est décédé à l’âge 25 ans endeuillant ainsi, non seulement le football nigérian mais également son club d’Al Merreikh au Soudan.

 

 4 – Chinonso Ihelwere Henry (Nigeria) : mort le 5 aout 2012

Henry succombe durant un match amical à la 86e minute. Alors que la température est de 40 °C, les médecins tentent de réanimer le joueur nigérian durant 30 minutes avant de le déclarer mort. Il avait apparemment passé des examens de santé qui n'avaient détecté aucune anomalie une semaine auparavant. La cause de sa mort est une crise cardiaque

 

 3 – Sékou Camara (Mali) : mort le 27 juillet 2013

Jamais cela n’était arrivé à un footballeur professionnel malien. Abdoulaye Sékou Camara s'écroule sur le terrain durant un entraînement de son équipe à Bandung. Il est amené à l'hôpital le plus proche mais meurt durant le trajet. La cause du décès est une attaque cardiaque. Le footballeur malien définitivement rangé les crampons à l’âge de 27 ans.

 

 2 – Patrick Ekeng Ekeng (Cameroun) : mort le 6 mai 2016

Sa mort a ému tout le Cameroun et toute l’Afrique entière. Le milieu camerounais, est décédé d'un malaise cardiaque survenu quelques instants après son entrée en jeu avec le Dinamo Bucarest dans un match du Championnat de Roumanie. Le 6 mai 2016 reste une date malheureuse pour la famille Ekeng et le gotha du football camerounais. Patrick Ekeng Ekeng est décédé à l’âge de 26 ans enterrant ainsi des espoirs placés en lui.

 

 1 – Cheick Ismaël Tioté (Côte d’Ivoire) : mort le 5 juin 2017

Il est le seul footballeur ivoirien décédé sur un terrain, dans toute l’histoire de la Côte d’Ivoire. Après avoir rejoint le club de Beijing BG en Chine, Tioté ne savait pas qu’il participait à sa dernière aventure footballistique. Le milieu des Eléphants de Côte d’Ivoire est décède le 5 juin 2017, à la suite d'une crise cardiaque, lors d'une séance d’entraînement avec son club de Beijing BG. Sa mort plane encore dans les esprits des amoureux du football ivoirien.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article